M comme mil et maïs

Les agriculteurs de Yaongo cultivent le mil et le maïs pour assurer leur subsistance. Les champs entourent le village.

Maïs et mil peuvent séchés dans les arbres ou sur des toiles avant d’être stockés dans des « greniers à mil ».

Le mil est ensuite pilé ou apporté au moulin pour obtenir la farine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *