T comme tô

C’est la base de l’alimentation burkinabè. Le to est une sorte de « polenta » à base de farine de mil ou de maïs, préparé par les femmes, et que l’on mange avec une sauce aux feuilles d’oseille, de baobab etc…