T comme tô

C’est la base de l’alimentation burkinabè. Le to est une sorte de « polenta » à base de farine de mil ou de maïs, préparé par les femmes, et que l’on mange avec une sauce aux feuilles d’oseille, de baobab etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *