C comme concession, collège et collégiens

C comme Concession

Au Burkina Faso, on ne parle pas de « maison », mais de « concession ». Une concession c’est une cour dans laquelle habite une famille, au sens large. Chaque membre loge dans une case ou une habitation au toit de tôle. Les enfants, jusqu’à 8 ou 10 ans, dorment avec leur maman. Chez les Mossis, la concession est entourée d’un mur en pisé.

C comme collège et collégiens

Octobre 2015 : la rentrée du collège de Yaongo a lieu l’avant-dernière semaine.
Les 2 classes de 6ème (1 seule était prévue au départ) comptent 100 élèves chacune.
La classe de 5ème compte 93 élèves. Soient 293 élèves, sachant que les effectifs peuvent encore évoluer.

Des tables-bancs ont été récupérées dans les écoles primaires des environs : les enfants, au lieu d’être deux par table, se serrent à trois ou quatre. Pour le collège, les tables prévues pour trois élèves servent pour trois ou quatre…Pour l’instant tout le monde a une place assise, même si ce n’est que pour une demi fesse… Heureusement, les nouvelles tables-bancs, financées par la fête de la Soupe et de la Solidarité en France, arrivent en février 2016.
Les professeurs présents enseignent les Mathématiques, les Sciences Physiques, les Sciences de la Vie et de la Terre, le Français, l’Histoire-Géographie, et l’Anglais. Seule l’Éducation Physique et Sportive n’est pas encore assurée.
Le Directeur du collège et le censeur (Conseiller Principal d’Éducation) logent à Yaongo dans des locaux désaffectés que nous avons commencé à réhabiliter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *