E comme école, électricité

E comme école

C’était l’objet n°1 de notre association. De l’école de Yaongo dépendent 13 autres classes disséminées dans les hameaux des alentours. L’école s’était dégradée de plus en plus depuis les dernières intempéries de 2009. Aujourd’hui, un nouveau bâtiment financé par ADVY remplace le hangar en ruines : il a été inauguré le 28 novembre 2010. La réhabilitation de la toiture de l’autre bâtiment devrait suivre.

E comme électricité

ADVY a organisé l’électrification du dispensaire en 2013 pour mettre fin aux soins et accouchements à la lampe de poche. (Participation financière de l’OL)

En 2015, ce fut le tour de l’école primaire ADVY inaugurée en 2010. Cette réalisation a été préparée et financée par nos partenaires de l’école d’ingénieurs en électricité de Grenoble.

École :

Collège :

Enfin, au début de 2016, c’est l’ensemble du nouveau collège qui bénéficie de l’éclairage et de la ventilation. (Participation financière de Terre Plurielle – fondation Bouygues Construction)

Grâce à nos adhérents, nos donateurs et nos partenaires, des installations photovoltaïques de qualité ont pu être installées pour ces bâtiments en apportant un confort significatif aux services de santé et d’enseignement.
Les collégiens peuvent désormais faire leurs devoirs dans une salle de classe ouverte le soir de 18 à 20 h.

2 réflexions sur “E comme école, électricité

  1. Bonjour à vous qui me lisez. un jour, un jeune homme a nourrit le noble rève de changer le monde entier. Ce changement réidait dans la transormation des mentalités des hommes et femmes du monde. Notre jeune homme n’avait que Dix ans. Au fur et à mesure qu’il avançait en âge, son esprit et son rêve changeeaient.
    En effet, il se rendait compte que pour que l’Autre change il faut se Changer. Il a donc commencer par tout mettre en oeuvre pour réussir. Mais comme vous le savez, la tâche est grande.
    cette même tâche est attribuée à chacun de vous et vous êtes responsable du changement, du développement de votre ville, de votre quartier….
    ce fut un jour l’oeuvre de Kambara dans un roman africain intitullé Africa Ba’a de R.M.

    A toi mon frère, mon Père, Ma mère, mon amis, de changer le monde

    Jean YOUMA

  2. E comme enfance:

    pour Les enfants de Yaongo que j’aime bien:

    J’AI DROIT A MES DROITS

    Je suis enfant, mais j’ai aussi mes droits.
    Me priver de ces droits, c’est me déclarer sans lois.
    Si dans l’innocence, de la violence, je suis une proie,
    Que sera donc le monde de demain sans ma voix.

    La pépinière de l’humanité, c’est l’enfance.
    Que chacun la protège avec bienveillance.
    Parce qu’en étant exposé à la violence,
    Mon épanouissement reste dans l’ignorance.

    Ils sont tous des êtres fragiles les enfants.
    Asservir l’enfant, réitérer ces oppressions,
    C’est priver l’humanité de ces futurs puissants.
    Laissons-leur donc liberté et acculturation.

    Et vous donc adultes gisant dans le potentat,
    N’assujettissez pas sans raisons l’enfant qui croît.
    A l’enfant grandissant ses libertés et ses droits,
    Au sein de la société et de l’habitat.

    Contemporains enfants, manifestons-nous.
    Pour un épanouissement digne de l’enfance
    Que jamais, nous ne soyons victime de la violence,
    Car en étant enfants, nous avons tous des droits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *